23 mars 2008

CHAPITRE 3 : Le palais de Glace

CHAPITRE 3 : Le Château de Glace

Quand à Davailan, il venait tout juste d'arriver devant le repère des pires créatures qui soient. Tout en ignorant que ce qu'il faisait ne servait à rien vu que sa sœur venait de se faire kidnapper.
Davailan progressa alors peu à peu dans les ténèbres; si bien qu’il se retrouva bientôt face à un immense château entièrement constitué de glace, celle-ci semblait étinceler d’un éclat atroce à travers les ténèbres qui l’enveloppait de son sombre manteau. Le jeune homme ne put malgré tout s’empêcher d’être émerveillé par la beauté effrayante de cette incroyable structure qu’avait constitué ces infâmes créatures. Mais alors que son regard scrutait chaque détail du château de glace qui lui faisait face, il aperçût au sommet de la plus haute tour une silhouette, une silhouette atrocement humaine. Davailan sur ses gardes entreprit de s’approcher davantage, ses yeux qui s’étaient depuis bien longtemps accommodé à l’obscurité constatèrent avec horreur que cette silhouette qui se dessiner dans les ténèbres n’avait rien d’humain.
Sans lui le laisser un instant de plus de réflexion, la créature plongea dans le vide, ses cheveux noir se mirent alors à tourbillonner autour de sa peau violette, d’étranges ailes semblèrent alors de déployer dans son dos, l’instant d’après elle se retrouvait face au jeune homme, lui dévoilant ainsi l’éclat animale de ses yeux violet.
Davailan sentit alors son cœur se battre à un rythme fou, cette créature était sans le moindre doute la Reine de cette race infâme, mais surtout la créature la plus effrayante qu’il n’est jamais vu, malgré tout il ne put s’empêcher de détailler ce monstre d’une beauté époustouflante. Celle-ci portait une longue robe noire qui dévoilait complètement ses épaules sur lesquelles apparaissait d’étranges symboles incrustés dans sa peau, son visage lui était d’une incroyable finesse, comme s’il avait été sculpté par ces dieux, seul ses yeux semblables à ceux d’un serpent rompaient la pureté de son visage.
Mais alors qu’il se perdait dans la contemplation de  La Reine, une créature se faufila derrière lui. Les rayures bleu qui parsemaient son pelage luisait atrocement à travers à l’obscurité, ses yeux infâmes reflétaient clairement les sentiments cruel qui l’animait, à l’instant où Davailan se rendit compte de sa présence, il était déjà bien trop tard, la créature armé de ses crocs immense était prête à le dévorer.
Davailan sentit alors son sang se glacer, il était perdu, complètement à la merci de la cruauté de ce monstre. Ces créatures sont bien trop puissantes et rapide pour qu’il puisse espérer s’enfuir. . Mais alors que Davailan croyait que tout était finit pour lui, la Reine surgit derrière lu, stoppant ainsi la créature dans son élan meurtrier. Celui-ci ne put s'empêcher d'être surpris par l'incroyable agilité dont ces terrifiantes créatures pouvaient faire preuve.
- Il n'est pas très prudent de s'aventurer dans notre territoire! Murmura la jeune Reine d'une voix terrifiante.
Bien que Davailan sentait son cœur battre à une allure folle, il fallait qu'il parvienne à se maîtriser, oui il fallait qu'il soit fort. Mais lorsque son regard croisa la beauté irréel il ne put s'empêcher d'être de nouveau ébahie par celle-ci.
Mais il fallait qu'il soit fort, oui il fallait qu'il maîtrise sa peur grandissante.
- Je n'ai pas peur de vous! Et si je suis venu ici c'est pour vous demander un service...                                                    La reine ne put s'empêcher alors d'éclater de rire, un rire des plus cruelles.
- Et pourquoi je vous rendrez service? J'entends les battements de votre cœur s'agiter à une vitesse folle, cela en devient presque amusant... Mais tu vas malheureusement mourir....
- Alors tuez moi si cela vous tiens tant à cœur même si je ne vois pas en quoi cela vous avancera. Lui répondit Davailan d'un ton détaché, tout en tentant de conserver tant bien que mal son calme.
- Vous ne semblez pas vraiment tenir à la vie pour venir jusqu'ici! C'est rare les imbéciles dans votre genre!
Davailan se sentait bouillonner intérieurement, il ne supportait par l'air remplit de mépris de cette femme et pourtant elle avait quelque chose d'inexplicable en elle qui semblait le fasciner.
- Peut-être que finalement je ne vais pas vous tuer tout de suite, vous semblez dégager quelque chose d'intéressant....
- Je ne suis pas venu ici pour discuter de mon sort! S'exclama Davailan, agacé par le comportement de la Reine.
- Ah oui pour me demander un service. Répondit-elle d'une voix moqueuse. Vous êtes encore plus stupide que ce que je croyais pour penser que j'accepte d'aider un humain!
- Mais qu'est-ce que vous avez contre nous à la fin? S'énerva Davailan. On ne vous a rien fait, ce qui est loin d'être votre cas! D'ailleurs par votre faute je vais peut être perdre à jamais ma sœur!
Le visage de la Reine sembla soudainement s'emplir de colère, elle ne supportait pas que l'on lui parle de cette manière.
- Et si je suis venu ici c'est pour la sauver! Elle a été griffée par l'un de vos monstres et si elle ne boit par rapidement un antidote elle va mourir.
La Reine qui était resté calme jusqu'à présent sembla alors libérer toute sa haine intérieure, tel un volcan en éruption.
- Qu'elle meurt alors! Pourquoi est-ce que j'aiderai un humain? Votre race est voué à disparaître!
Mais alors que Davailan réfléchissait à un plan quelconque pour pouvoir s'emparer d’un antidote, un cri strident l'arracha de ses pensés.
En effet il apercevait sur l'une des montagnes de glace Anika qui venait d'abattre l'une des créatures.
Davailan fut tout d'abord soulagé qu'elle soit toujours en vie, mais rapidement envahi par un mauvais pressentiment i; il n y avait désormais plus aucune chance que la Reine accepte de l'aider après ça...
  Malgré tout il ne pouvait pas en vouloir à Anika d'avoir voulu venger sa petite soeur, non il la comprenait mieux que quiconque et partageait désormais la même haine envers ces ignobles créatures.
- Vous osez venir me demander un service alors que l'une de votre assassine sous ses yeux les miens? Hurla la Reine. Je comprends à présent tout cela n'était qu'une mise en scène!
- Non!  Rétorqua le jeune homme. Je ... Mais finalement il se tut; si jamais il tentait de se défendre il serait obligé de dire la vérité, une vérité qui apporterai beaucoup d'ennuis à Anika, et il se refusait de trahir ses amis! Ce n'est pas ce que vous croyez. Se contenta-t-il de répondre après quelques longs instants de réflexion.
- Peu importe ce que je crois, la seule chose dont je suis certaine, c'est que vous allez mourir.
Comme pour accompagner ses paroles plusieurs éclairs se dessinèrent autour de son corps.
Mais Anika ayant aperçu la scène fit un bon gigantesque jusqu'à eux.
Davailan ne put s'empêcher d'être impressionné par la puissance d' Anika; il savait qu'elle était une bonne combattante mais jamais il ne se serait douté qu'elle soit si agile.
- Vous ne tuerez personne aujourd'hui! Hurla la jeune femme de toutes ses forces.
- Vous êtes décidément une race suicidaire! Hurla la Reine, avant de  bondir à son tour dans les airs afin de combattre Anika
Davailan, semblait lui complètement effrayé par la tournure des événements; non seulement il avait à jamais perdu l'espoir de pouvoir sauver sa sœur mais en plus de ça il allait voir mourir Anika sous ses yeux...
A cet instant précis, le jeune homme ne put s'empêcher de se sentir méprisable, Anika était obligé de combattre pour lui, alors que celui-ci ainsi demeurait complètement impuissant. Mais après tout que pourrait-il faire sans la moindre arme?
  La Reine avait rapidement prit l'avantage; Anika avait beau brandir son épée dans tous les sens, jamais elle ne parvenait à toucher à la Reine, quand à celle-ci elle rencontrait au contraire aucune difficulté pour la blesser. Elle ne tarda d'ailleurs pas à lui infliger un violent coup de pied dans le ventre. Celui-ci  d’une puissance incroyable, la propulsa directement en arrière.
  Mais bien que la jeune femme avait désormais terriblement mal au ventre, elle comptait malgré tout se battre jusqu'au bout, oui pour la mémoire de sa sœur; elle s'était promis d'en tuer le plus possible quitte à y perdre la vie.
- A quoi bon se battre? Vous allez mourir! Hurla de plus belle la Reine.
Celle-ci semblait bouillonner de rage; elle avait toujours hait la race humaine, mais à cet instant précis sa haine semblait se décupler de seconde en seconde.
  - Non! Murmura difficilement Anika. Non, je vais me battre jusqu'au bout! Vous devez payer pour tout le mal que vous nous avez fait! Vous êtes des monstres et les monstres sont voués à mourir!
La reine ne put s'empêcher de laisser échapper un rire cruelle à cette remarque.
- Vous vous trompez sur nous, nous ne sommes pas les monstres que vous croyez, c'est la vie qui nous nous a pas épargné !
Mais sans même laisser à Anika le temps de comprendre celle qu'elle venait lui dire, la Reine lui infligea un nouveau coup de pied encore plus violent que le précédent.
La Reine profita alors du fait qu'Anika soit sonné pour s'emparer de son épais, la jeune femme à présent désarmé ne pourra plus rien contre la Reine, tout espoir de le vaincre était désormais à jamais perdu.
- Vous allez mourir maintenant! Hurla la Reine. C'est le sort que vous méritez après tout!
Mais alors qu'elle s'apprêtait à achever la pauvre Anika, Davailan s'interposa et retint de justesse le coup mortel de la Reine.
- Écartez vous! Hurla la Reine. Sinon vous connaîtrez un sort similaire!
- Non je ne bougerai pas! Répondit fermement Davailan. Je ne l'abandonnerai pas, non jamais!
- Davailan... Soupira Anika. Ne fais pas ça! Je n'ai plus rien à perdre moi, alors que toi tu dois sauver Eléa, tu ne dois pas l'abandonner, si tu meurs elle est perdue!
- Eléa n'aurait pas voulu que tu meurs. Grogna Davailan. Et personne ne va mourir aujourd'hui!
- Je ne comprends pas, non ne parviens pas à comprendre pourquoi vous êtes prêt à sacrifier vos vie les uns pour les autres! S'exclama la Reine quelque peu troublé par la scène qui se déroulait sous ses yeux.
- C'est justement par ce que sommes que très peu d'humains que nous devons nous aider mutuellement!
- Quoi que vous fassiez la mort finira par vous emporter, vous  êtes une race condamné! S'exclama la Reine!
- Non, il y a un toujours un espoir et tant que nous ne cesseront pas d'y croire il continuera à étinceler dans nos yeux.
- Cela est stupide!  Hurla la Reine. Sans soleil vous ne pourrez pas encore survivre longtemps alors autant abréger vos souffrance!
- Non, la vie est un cadeau magnifique! Et il faut se battre pour elle.
- C'est un combat perdu d'avance, vous les humains êtes bien trop faible, si vous survivez c'est uniquement parce que vous êtes en groupe, mais votre chair bien trop fragile ne pourra pas supporter éternellement ce climat, alors à quoi bon lutter?
- Car personne ne veut mourir! S'exclama Davailan.
- Cette vie est une malédiction. Soupira la Reine. Seul les plus fort survivront. Votre race à été maudite, les Dieux ont décidé de votre sort il y a bien longtemps !
- Non! Cela n'a pas de sens, tout ce que vous faites n'a aucun sens, qu'est-ce que cela vous apporte de nous tuer?
- Un nouveau monde renaîtra des cendres de celui-ci et vous n'aurez pas votre place dans celui-ci!
- Vous croyez en la prophétie n'est-ce pas? Demanda Davailan dans un dernier espoir.
- Oui, j'ai vu l'avenir...
En effet la Reine possédait des pouvoirs étonnants dont celui de lire l'avenir, mais beaucoup d'êtres étaient bien trop sceptique pour accepter d'y croire.
- Dans ce cas vous devez m'aider à sauver ma sœur! C'est elle Eléa, l'élu dont parle la prophétie.
La reine se tut alors un instant afin de plonger ses yeux effrayants dans le regard azur du jeune homme, c'était comme si elle tentait de lire à travers celui-ci.
Puis la Reine brandit soudainement son épais vers Davailan.
- Ne vous servez pas de ça pour tenter de survivre et sachez que je n'ai pas besoin de cette Eléa pour accomplir la prophétie; il existe un tout autre moyen!
Bien que Davailan soit effrayé par ses paroles, il préférait encore une fois ne rien en laisser paraître, paniquer ne lui servirait à rien. Il fallait qu'il conserve son sang froid.
- Vous devez la sauver. Tenta de nouveau le jeune homme.
  La reine se mit alors à le fixer intérieurement.
- Il est déjà trop tard.
Un sentiment effrayant envahie alors le corps du jeune homme.
-Elle... Elle est morte? Finit-il par lui demander tout en refusant d'y croire.
- Non! Elle a été transporté dans un toute autre lieu, d’autre personne s’occupent désormais de son sort.
- Comment pouvez-vous le savoir?  Hurla Davailan.
- Je le sais c'est tout. Se contenta de répondre la jeune Reine.
- Par qui?
- Par d'autres humains.
- Les scientifiques, cela ne peut être qu'eux. Finit par conclure le jeune homme
Davailan avait du mal à y croire, pourtant la Reine n'aurait aucun intérêt à lui mentir, mais le fait qu'elle possède un tel pouvoir lui paraissait malgré tout invraisemblable.
Soudainement, la reine donna un coup violent à Davailan, sous l'effet de la surprise il ne parvint pas l'éviter.
   Sous l'impact du choc, celui-ci s'écroula sur le sol tel une simple poupée de chiffon, sombrant ainsi peu à peu dans l’inconscience
Désormais il ne pourrait plus rien contre la Reine, et peut être même qu'il venait de fermer ses yeux bleu à jamais...
Anika qui venait à peine de se relever, laissa alors échapper un cri de panique.
- Pourquoi avez-vous fais ça? Que comptez-vous lui faire? Finit-elle par la questionner d'une voix tremblante
- Rien! Je ne compte pas le tuer, enfin par pour l'instant. Il va rester ici. Lui répondit la jeune reine d'une voix quelque peu hésitante.
- Mais pourquoi? S'étonna Anika. Que lui voulez vous?
- Il est diffèrent.
- Je ne comprends pas...
- Peu importe! S'énerva la Reine. Il reste ici.
- Laissez le partir, je vous en prie! Tuez-moi si vous le voulez, mais laissez le partir!  La supplia Anika.
- Je ne vais tuer personne.
Anika ne put s'empêcher d'être surprise, elle semblait d'ailleurs complètement perdue et ne comprenait absolument pas ce revirement de situation.
- Pourquoi?
- Pour des raisons que vous ne pouvez pas comprendre.
  - Je....Mais ce n'est pas ce que vous disiez tout à l'heure...
- Taisez-vous! Hurla la Reine.
Puis celle-ci ferma soudainement les yeux et sembla réciter une sorte d'incantation.
Quelques instant plus tard une créature apparue, celle-ci tenait un flacon entre ses griffes acérés.
- Prenez ce flacon et apportez-le à l’Élu. Lui ordonna la Reine.
Anika semblait aller de surprises en surprise;  pourquoi cette reine cruelle voulait soudainement les aider ? Cela n'avait pas le moindre sens!
A moins que dans l'une de ces visions elle ait vu quelque chose qui l'est fait changer d'avis, Songea la jeune femme. Malgré tout, elle ne pouvait s'empêcher d'être méfiante.
- Pourquoi nous aidez vous, que préparez vous?
  - Rien qui ne vous regarde! Lui répondu fermement la jeune Reine.  Prenez à présent ce flacon et allez vous en avant que je ne change d'avis!
- Je n'irais nulle part sans Davailan, d’ailleurs j'ignore complètement où se trouvent les scientifiques qui auraient enlevés Eléa!
- Vous les trouverez! La reine commençait à perdre patience, elle était d'ailleurs à deux doigt d'arracher définitivement la vie à cette humaine qu'elle trouvait insupportable,  elle avait aussi  du mal à digérer le fait qu'elle est tué l'un des siens, bien que la Reine ne soit pas vraiment attaché à ses semblables.
- Il reste ici! Alors partez maintenant!  Rugit la Reine, tel un lion furieux.
Anika ne sachant plus quoi faire décida finalement de lui obéir, âpres tout elle ne semblait pas vouloir tuer Davailan bien qu'elle ignore pourquoi. Mais peu importe elle savait que ce qu'il souhaitait plus que tout était de sauver sa sœur, alors pour lui elle irait lui apporter l'antidote où qu'elle soit.

Posté par Prophecy_of_sun à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur CHAPITRE 3 : Le palais de Glace

Nouveau commentaire