23 mars 2008

CHAPITRE 2: Disparition

CHAPITRE 2 : Disparition

Au sommet de l’une des nombreuses montagnes de glace, trois silhouettes semblaient se peindre dans les ténèbres.
Quelques instant plus tard, finalement éclairés par le soleil artificiel une jeune femme au cheveux blond qui lui tombaient en cascade s’élança vers le village qui lui faisait face, quand aux deux hommes qui se trouvaient à ses cotés, après avoir fixés avec attention les environs, ils emboîtèrent ses pas. Ces trois hommes et femmes avaient marché durant des heures et des heures pour atteindre le village de survivants, ce village qui se trouvait à des kilomètre de leur base. Les scientifiques, vivaient depuis maintenant plusieurs dizaine d’années en retrait des humains ayant survécu, sûrement de peur d’être contaminé par une souche de bactérie mutante, comme bon nombre d’humains l’avait déjà été.
- La voie est libre, et d'après ce que j'ai pu observer il n y a plus personne avec elle! S'exclama finalement la jeune femme blonde, ses yeux noisette étincelait alors d’un étrange éclat.
- C'est parfait, nous n’avons pas de temps à perdre, Kerskan compte sur nous pour lui ramener la fille! Répondit  l'homme se tenant sur la droite. Ses cheveux noirs étaient en bataille, masquant ainsi l’éclat sombre de ses yeux d’ébènes.
- Oui il faut se dépêcher, mais restons tout de même sur nos gardes, le moindre faux pas pourrait nous êtres fatal. Il ne faut pas que l'on s'aperçoive de notre présence ici. Renchérit aussitôt la jeune femme.
Ils pénétrèrent alors sans tarder dans la petite maison en pierre où se trouvait l'objet de leur mission.
- Nous y voilà, Anken dépêche toi de t'emparer d'elle avant que l'on se fasse repérer.
L'homme en question se rapprocha alors de la jeune femme qui n'était d'autre qu’Eléa, celle-ci semblait toujours dormir profondément. Il sembla alors hésiter, la main poser sur le rebord du lit il ne pouvait s’empêcher d’admirer la jeune femme, sa longue chevelure d’ébène tombait alors en cascade autour du corps endormi d’Eléa, quand à ses yeux bleu océan il semblait refléter le doute qui le rongeait.
- Mais je ne parviens pas à comprendre pourquoi Kerskan tient tant à cette fille, je ne vois pas à quoi elle pourra lui servir! S’exclama alors la jeune scientifique, l’arrachant ainsi à ses penser.
- Arwyn! S’il nous a ordonné de le faire ce n'est pas pour rien! Grogna le jeune homme. Bien que je ne vois pas non plus l'utilité de cette fille malade!
- Vous oubliez la prophétie! Murmura Anken sur un ton mystérieux  avant de s'emparer de la jeune femme. Puis elle est très belle aussi. Ajouta-t-il.
- Je persiste à dire que c’est absurde de croire que cette fille puisse faire naître un nouveau soleil? Se moqua Arwyn. Les légendes ne sont que des comptes pour enfant, je pense que l’on à passer l’âge d’y croire ! En tant que scientifiques on devrait plutôt se concentrer sur les mutations génétiques !
- Cette fille n'est pas banale, cela se ressent facilement et si Karsken y croit ce qu'il doit y avoir du vrai la dedans! D'ailleurs le fait qu'elle soit encore en vie après avoir été griffée par les créatures est une preuve qu'elle n'est pas comme nous! N'importe qui serait mort suite à ces griffures! Répliqua Anken. Parfois un peu d’espoir ne fait pas de mal, même pour nous.
-Vous comptez encore débattre de son utilité longtemps ou on peu y aller ? S’agaça Kerskan qui n’avait pas vraiment d’avis sur ce sujet.
Mais alors qu'ils s'apprêtaient à sortir de la petite maison, la vieille Tallulah apparu devant eux. Celle-ci effrayé par l'idée qu'ils puissent kidnapper Eléa poussa alors un cri d’effroi.
- Que lui voulez vous? Demanda de nouveau Tallulah complètement terrorisé.  Krenan, refusant l'idée que cette vieille femme fasse échouer leur mission lui donna un violent coup de poing dans le ventre.
Sous l'impact de celui-ci, Tallulah ne tarda pas à s'écrouler telle une poupée de chiffon sur le sol dur de la petite maison. Elle n'aura rien put faire pour les empêcher de la prendre!
- C'est une vieille femme, c'est lâche de l'assommer de cette manière! S'exclama Ewyn quelque peu choqué par le comportement de Krenan. Kerskan n’aurait jamais du nous confier cette mission, ce n’est pas notre métier !
- A l’heure actuel il n y a plus de métier à proprement parlé ! Se moqua Kerskan. Et de toute façon je n’avais pas le choix.
- Peu importe! S'exclama Anken! Il faut y aller maintenant avant que quelqu'un d'autre ne débarque ou que la vielle se réveille!
Sur ces dernières paroles, ils sortirent rapidement de la maison avant de prendre route vers leur laboratoire, qui était caché à travers cet immense désert de glace.

Posté par Prophecy_of_sun à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur CHAPITRE 2: Disparition

Nouveau commentaire